dimanche 24 septembre 2017

Docteur House

La formation des aides-médicaux ou comment tirer parti d'un reste de filet mignon ...


Photos et textes par Anne-Claire (Bibcro) et l'aimable participation de Brice, Baptiste, Marc, Yvan, Fabien et Bruno (et un tout petit bout de Denis ... si, si, sur la dernière photo)



Avec le départ de la 54 et notamment celui de Johan l’appro qui était « radiologue » et « laborantin » (cf. portrait d’hivernant), il a fallu former de nouveaux aides-médicaux. C’est ainsi que quelques volontaires de la 55 se sont retrouvés à l’hôpital pour apprendre les rudiments de la  médecine.  

 Ces formations sont  très importantes car le médecin de Crozet ou Bibcro en langage taafien est seul sur l’île. Il a donc besoin d’aides-médicaux pour le seconder dans la prise en charge et la surveillance d’éventuels malades graves. Heureusement cela reste rare.

Voici donc le début de ces formations en image :

Apprentissage de la radiologie.

 
Préparation d’une perfusion.

Oxygénothérapie et surveillance du patient.


Réalisation de plâtres (qui ont bien sûr été enlevés après !!)


Enfin exercice de « couture » sur des restes de filet mignon.

Trois étoiles


Un visiteur tant attendu

La Baie du Marin, un nouveau restaurant 3* ? 




Les hivernants de la mission 54 l’ont attendu avec impatience, craignant de ne jamais le croiser lors de leur séjour sur l’Île de la Possession. Il est vrai que cet animal solitaire ne demeure jamais à terre très longtemps et est assez rare à Crozet. Quelques individus seulement ont été observés ici. L’excitation était donc à son comble quand Benoît (à qui l’on doit la très belle photo ci-jointe) a appelé la base depuis la Baie du Marin où il prenait son poste. En une poignée de secondes tous étaient au courant.  « Il est arrivé ! », « où ai-je bien pu ranger mon appareil photo ? », « qui veut prendre mon tour de Petite Marie … je veux aller voir … Soyez sympa les gars ! », etc. 

Qui est donc cet hôte quasi mythique ? Le léopard de mer bien sûr ! Un des grands prédateurs des mers antarctiques avec l’orque (nous consacrerons bientôt un portrait à ce dernier). L’individu qui est venu nous rendre visite à Port Alfred (sans doute ne s’attendait-il pas à un accueil si enthousiaste) était probablement un jeune individu, les plus grands pouvant atteindre près de quatre mètres. Celui-ci était de taille plus modeste mais son allure reptilienne restait saisissante ; surtout lorsqu’il ouvrait grande sa gueule très large aux dents impressionnantes. On lui ajouterait un long cou on jurerait se trouver en face d’un plésiosaure tout droit sorti de Jurassic Park.

Il sera resté trois jours en Baie du Marin. Le temps pour nous de faire un saut dans le temps et pour lui de profiter de l’accueil légendaire de Crozet … et peut-être aussi de l'appétissante colonie de manchots toute proche. Car, anthropocentrisme mis à part, pour un léopard de mer la Baie du Marin doit ressembler à un arrêt dans un restaurant trois étoiles sur la route de retour des vacances sur le Côte d’Azur !



Revoilà Crozet

Le Blog de Crozet c'est reparti ...

La mission 55 est maintenant en place


La mission 55 est désormais lancée et commence à prendre son rythme de croisière. Très bien accompagnée par les « anciens » des programmes scientifiques et de la Réserve naturelle issus de la 54, ils sont maintenant à pied d’œuvre et ont pris la mesure des défis qui sont les leurs dans leur nouvel environnement. A peine arrivée sur la base Alfred Faure, l’équipe a pris la relève et lancé ses premiers travaux. Et ils ne manquent pas. Il s’agit non seulement de conduire les chantiers assignés par le Siège, mais aussi de faire l’apprentissage de nouvelles fonctions, voire nouveaux métiers. Certains deviennent pompiers, d’autres assistants infirmiers, d’autres encore brancardiers … et tous « écologues ». 

Après quelques semaines dont la priorité était tournée sur l’organisation interne de la base et la découverte de notre terre d’accueil, nous pouvons maintenant revenir vers vous et rendre compte de nos premières expériences. Nous tâcherons tout au long des prochains mois de vous faire partager un peu de notre vie dans les Australes. Ceux qui ont déjà pu sortir de la base et accompagner quelques moments sur le terrain avec les scientifiques sont tous revenus enthousiastes (et fatigués – la topographie n’est pas des plus simples). Tous ont à cœur de vous ouvrir une fenêtre sur les merveilleux paysages de l’Île de le Possession et vous faire apprécier la faune et la flore locale, encore préservés dans leur écrin exceptionnel.

Salutations australes,

La mission 55 vous souhaite la bienvenue ...